Lino Ventura, l’Italie au cœur

Lino Ventura

Icône du cinéma français, resté de nationalité italienne, Lino ventura, trente ans après sa mort, incarne toujours une forme d’intégration réussie, voire de transnationalisme idéal.

En mai 1987, quelques mois avant sa mort, un sondage de presse place Lino Ventura numéro 1 des stars les plus populaires en France, avec 67 % d’opinions favorables. Alors que le Front national est déjà solidement implanté dans le paysage politique national, c’est bien à un immigré italien que l’opinion accorde ses faveurs. Le parcours artistique et personnel de Lino Ventura explique certainement cette affection de l’opinion. Icône du cinéma français, resté de nationalité italienne, Lino Ventura incarne une forme d’intégration réussie, voire de transnationalisme idéal.

Le petit Parmesan

Angiolino Pasquale Ventura est né le 14 juillet 1919 à Parme dans le quartier populaire de la Ghiaia au 26 borgo di Paggeria. Il est issu d’un milieu très modeste. Sa mère, Luisa Borrini, a dix-neuf ans ; son père, Giovanni Ventura, est peu présent. Il quittera rapidement femme et enfant pour chercher du travail dans le sud de l’Italie, sa région natale, puis en France. Malgré l’absence de son père et en dépit des difficultés financières de la famille, Lino Ventura grandit dans un environnement familial solide. En 1926 Luisa décide d’émigrer et de tenter sa chance à Paris.

Céline Régnard

Pour lire la totalité de l’article abonnez-vous à la revue

Dans le même numéro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

close
Facebook IconTwitter IconGoogle PlusGoogle Plus
close
Facebook IconTwitter IconGoogle PlusGoogle Plus