L’odyssée planétaire
des migrants italiens

Le 11 novembre 2016 à la Maison de la Mutualité, plus de 1000 personnes ont assisté au colloque «ITALIENS, quand les immigrés c’était nous» organisé par RADICI et Harmonie Mutuelle. Une plongée dans l’épopée migratoire du peuple italien du 19e au 20e siècle à travers le monde, et des autres peuples vers l’Italie aujourd’hui.

«Laisser parler le cœur » : telle était l’ambition de cette journée arpentant la mémoire individuelle et collective de l’immigration italienne. Encore fallait-il convoquer l’histoire et la culture avec autant de profondeur que de légèreté, pour raconter au plus près l’exode oublié du « pays de la cohérence » décrit par Giandomenico Magliano. L’ambassadeur d’Italie en France, dès l’ouverture, a salué une « belle fête de la mémoire, de réflexion et de joie », rendant hommage aux 27 millions d’Italiens qui quittèrent la Péninsule pour gagner d’autres terres, dont la France qui « puise dans ses immigrés une force nouvelle pour remplir sa culture ». François Venturini, directeur général du Groupe Harmonie Mutuelle et co-initiateur du colloque, avoue alors qu’il n’était auparavant « pas vraiment intéressé par l’histoire de l’immigration italienne », comme beaucoup d’enfants d’Italiens. Mais le spectacle « Quand les émigrés, c’était nous » du Gruppo Incanto, le bouleversera et l’engagera à faire connaitre « la dimension universelle d’un sujet d’une extrême gravité ».

Laetitia Delhon

Pour lire la totalité de l’article abonnez-vous à la revue

Dans le même numéro

Une réponse to L’odyssée planétaire
des migrants italiens

  1. Madelrieu ambre dit :

    Bonjour,
    Nous sommes élèves au lycée Paul Valéry de Sète et travaillons pour un TPE de 1ère ES ,sur l’immigration italienne à Sète, votre travail nous intéresse énormément, que pourriez vous nous dire sur cette immigration italienne vers la côte Cettoise, Qu’avez-vous pu trouver comme information lors de vos recherches.
    Si vous êtes sur le secteur de Sète/MOntpellier nous serions heureuses d’échanger avec vous sur ce sujet.
    Cordialement,
    Ambre et Léa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

close
Facebook IconTwitter IconGoogle PlusGoogle Plus
close
Facebook IconTwitter IconGoogle PlusGoogle Plus