ANTONIONI / FERRARE : Une hypothèse plausible

Que la ville de Ferrare ait construit le regard d’Antonioni est une hypothèse plausible, mais comment prouver l’intuition ? L’auteur choisit le modèle de la fiction documentaire pour tenter une réponse. On lit d’abord une promenade solitaire dans la ville. Il n’y est question ni de cinéma, ni d’Antonioni. Puis une conversation s’engage, avec un personnage rencontré par hasard, spécialiste d’Antonioni. […]

[…] C’est lui qui va quasiment monopoliser la parole, sous le prétexte de vérifier ses hypothèses avant de les présenter en colloque. Deux soirées, deux repas, deux longs monologues plus tard, les lignes ont bougé. Le récit se termine par une nouvelle balade solitaire, en direction de la mer cette fois. En parallèle, un travail photographique « illustre » les propos, mais pas seulement. Il s’agit aussi d’un regard particulier sur Ferrare. Et là encore, la ville finit par dicter sa loi : certaines photos s’imposent comme résolument antonioniennes.

Thierry Roche et Guy Jungblut
ANTONIONI / FERRARE
Une hypothèse plausible
2016
232 pages
16 x 21 cm
25.00


Thierry Roche a été professeur en Anthropologie à l’université Picardie Jules Verne, il est aujourd’hui professeur en Études cinématographiques à l’université Aix-Marseille. Un déplacement géographique et disciplinaire qui ne constitue pas une rupture mais s’inscrit au contraire dans une démarche engagée de longue date. Blow up, un regard anthropologique (Yellow now, 2010) était déjà une tentative de concilier cinéma et anthropologie. Indian’s song (Yellow now, 2010), consacré aux films réalisés par les Amérindiens, également. Cinéma/Paysage et L’Autre Néo-réalisme poursuivaient cette tentative de conciliation disciplinaire en jouant sur des formes littéraires spécifiques. Antonioni/Ferrare, constitue une nouvelle étape dans la recherche de formes nouvelles.
En 2015, en collaboration avec José Moure, il a dirigé un ouvrage intitulé Antonioni, anthropologue de formes urbaines (Riveneuve, 2015).

Guy Jungblut. Photographe (études à l’Institut des beaux-arts Saint-Luc de Liège), galeriste (galerie Yellow Now de 1969 à 1975), professeur (Académie royale des beaux-arts de Liège de 1978 à 2009), éditeur (éditions Yellow Now – Côté arts, Côté photo, Côté cinéma, Côté films, à côté –, à partir de 1973). A publié en 2012, avec la complicité de François de Coninck, Le Ciel vu de Belgique (Yellow Now, Angles vifs) et, en 2016, avec Jacques Piraprez-Nutan, Irlande 66/69 (Yellow Now, Les carnets).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *