Le guglie « adottate »