Libri 71

Philippe Foro

DICTIONNAIRE DE L’ITALIE FASCISTE

Éditions Vendémiaire / 360 p. / 28 €

De A comme Affaire Matteotti à Z comme Zone d’occupation italienne en France en passant par Chemises noires, Calcio, Cinecittà ou Homme nouveau, ce dictionnaire permet de mieux appréhender le fascisme. Analyse des différents aspects de ce régime qui a dominé l’Italie de 1922 à 1945 : politiques, institutionnels, diplomatiques, militaires, sociaux, économiques et culturels. Ses inspirateurs, son chef, sa doctrine, le consensus qu’il réussit à susciter, mais aussi sa politique extérieure, son ambition de faire de l’Italie une grande puissance et son effondrement : autant de points traités en tenant compte des données historiographiques les plus récentes.

Cucina della mamma

Collectif

LA CUCINA DELLA MAMMA
RECETTES AUTHENTIQUES

First Editions / 416 p. / 19,95 €

Sicile, Toscane, Val d’Aoste, Pouilles… découvrez dans ce livre les meilleures recettes traditionnelles des grandes régions de la Péninsule, écrites de la main des mammas dans leurs dialectes respectifs, et traduites en français. Au total, plus de 200 recettes authentiquement italiennes : pâtes sèches, pâtes fraîches, raviolis, lasagnes, risotto… Avec des suggestions de vins italiens disponibles en France pour accompagner chaque plat. Imprimé sur le papier qui servait autrefois à emballer le pain, c’est un livre rustique, artisanal, avec des gravures d’époque et des anecdotes succulentes.

3 2Julien Neutres

ET FELLINI FONDA ROME…

Le Cherche-Midi / 224 p. / 22,30 €

Rome a existé avant Fellini, elle existe et continuera d’exister après lui. Mais l’œuvre du cinéaste a réinventé Rome et modifié son image aux yeux du monde entier. Julien Neutres raconte l’aventure unique d’un homme de cinéma qui se fait « alchimiste » pour transformer des décors et des scènes de vie plutôt triviaux en chefs-d’œuvre cinématographiques. Pour y parvenir, il convoque devant ses caméras, confronte et fusionne entre eux les tréfonds archéologiques de Rome, ses lieux historiques, ses clichés anciens ou modernes. Entièrement nourrie de réalité, mais définitivement remodelée, surgit alors sur les écrans une Rome nouvelle, baroque et mythique à la fois.

4Alfred

COME PRIMA

Éditions Delcourt / 224 p. / 25,50 €

Bande dessinée. Début des années 1960. Suite à la mort de leur père, deux frères, Fabio et Giovanni, sillonnent les routes au volant d’une Fiat 500. Leur voyage, émaillé de disputes et de silences, de souvenirs et de rencontres, les conduira jusqu’à leur Italie natale, quittée des années auparavant. Par bribes, le portrait de leur père se recompose et les amène à mettre en lumière leurs relations tumultueuses.

5Alberto Garlini

LES NOIRS ET LES ROUGES

Traduction V. Raynaud / Gallimard / 688 p. / 27,50 €

Stefano Guerra, étudiant d’extrême droite, participe aux affrontements de Rome en 1968 et commet l’irréparable en tuant par accident un jeune homme, Mauro. C’est le début d’une longue dérive, du militantisme à la clandestinité, de la politique à la violence, à travers les événements les plus controversés de l’histoire italienne et dans un monde interlope où se mêlent les hommes politiques, les criminels et les agents des services secrets. Stefano tombe amoureux d’Antonella, sœur de Mauro et fille d’un célèbre intellectuel communiste, qui ignore tout de son geste et de ses idées. L’auteur nous guide à travers une période cruciale du passé récent de l’Italie en nous livrant une réflexion sur la violence politique.

6Elisabetta Bucciarelli

CORPS À L’ÉCART

Traduction S. Guilmaut / Éditions Asphalte / 224 p. / 21 €

Dans une gigantesque décharge, en Italie, un groupe d’adultes et d’adolescents survivent en triant des déchets qu’ils recyclent, réparent et vendent. Il y a Iac, en rupture avec sa famille, Saddam le Turc qui lance l’appel à la prière du sommet d’un monticule de déchets, Argos le géant zimbabwéen, le Vieux, toujours endormi sous sa couverture… Autour d’eux gravitent Silvia, fille d’un grand chirurgien esthétique, et Lorenzo, le pompier qui veut le bien de tous. La survie de la petite communauté va être mise en péril par la découverte de déchets toxiques, qui n’auraient jamais dû se trouver là… Véritable microcosme, la décharge, lieu de vie, de transit et de trafics, est un personnage à part entière de Corps à l’écart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *