Reggio Emilia la città dei bambini

Reggio Emilia

Dans cette commune située en Émilie-Romagne, les écoles et les crèches municipales utilisent une pédagogie unique et innovante depuis 1963. Cette approche mise au point par Loris Malaguzzi permet à l’enfant de développer toutes ses potentialités, grâce à l’art et à la participation de toute une communauté.

Si la pédagogie de Maria Montessori est devenue une référence en France, inspirant de nombreux établissements, celle de son compatriote Loris Malaguzzi y reste largement méconnue. L’aventure éducative lancée par ce brillant pédagogue à Reggio Emilia, « città del tricolore » devenue « città dei bambini », mérite pourtant une reconnaissance à la hauteur de son excellence.
Dans une région à la fois particulièrement riche et historiquement marquée à gauche, longtemps fief du parti communiste, Reggio Emilia fut un haut lieu de la résistance contre le fascisme. Pour lutter contre sa résurgence après la guerre, les habitants de la commune voisine de Villa Cella décident d’éduquer eux-mêmes leurs enfants, en construisant et gérant une école. Loris Malaguzzi, instituteur reggian passionné par les enfants et les méthodes d’enseignement alternatives, découvre alors cette aventure participative. Impressionné par l’implication des parents malgré les difficultés rencontrées, il s’en inspire pour créer sa propre pédagogie, qui s’articule autour des « cent langages » de l’enfant. Un de ses poèmes résume ainsi sa pensée : « On dit à l’enfant de penser sans ses mains, d’agir sans sa tête d’écouter et de ne pas parler, de comprendre sans joie, d’aimer et de s’émerveiller seulement à Pâques et à Noël. On dit à l’enfant de découvrir le monde qui est déjà là et de la centaine, on lui en vole quatre-vingt-dix-neuf ».

Laetitia Delhon-Noviello

Abonnement à RADICI

Dans le même numéro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *