Une ville pour chanter

Casa di Lucio Dalla

La visite de Bologne ne saurait être complète si on ne la découvre pas également à travers le prisme de l’auteur-compositeur interprète Lucio Dalla, grande figure de la chanson italien décédé en 2012, bolognese doc.
Peu de villes italiennes d’ailleurs ont été aussi fécondes dans le domaine musical. Ce phénomène est tellement enraciné que depuis que l’Unesco a proclamé Bologne « ville créative de la musique », le trottoir entre la via Caprarie et la via degli Orefici est devenu un Walk of fame, une promenade de la célébrité de l’univers du jazz avec les étoiles des grands mythes encastrées dans le sol, portant les noms de Chet Baker, Miles Davis etc., et bien sûr de Lucio Dalla.

Via Massimo d’Azeglio
Au numéro 15, la maison longtemps occupée par Lucio Dalla n’est ouverte que rarement (www.acasadilucio.it), mais chaque jour, à 18h, des haut-parleurs diffusent sa musique. La silhouette du chanteur jouant du saxophone orne la façade.

Fabienne Agliardi

Pour lire la totalité de l’article abonnez-vous à la revue

Dans le même numéro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *