Grandeur italienne
aux racines françaises

Le Sassicaia est le fruit d’un rêve, mais aussi de l’intelligence, de la persévérance et de la patience d’un homme. RADICI a rencontré une grande personnalité du secteur viticole en Italie, Nicolò Incisa della Rocchetta, l’un des « pères » du Sassicaia, qui raconte l’histoire fascinante de ce vin italien exceptionnel.

«Quand Mario Incisa della Rocchetta est arrivé à Bolgheri dans les années quarante, les vins de cette région ne jouissaient pas exactement d’une réputation positive. La proximité de la mer était perçue comme un facteur négatif, et beaucoup pensaient qu’il était impossible d’y produire des vins de qualité. Ainsi les producteurs locaux misaient-ils exclusivement sur la quantité, utilisant les cépages sangiovese, malvasia et trebbiano. Personne ne pensait, à l’époque, que le cabernet sauvignon et le cabernet franc – deux cépages français – pourraient pousser de façon satisfaisante en Toscane. »
Carlo Paoli, agronome et directeur marketing du Domaine de San Guido, qui produit le Sassicaia, me montre les terres sur lesquelles ces cépages typiquement français « parlent italien ». À bord de sa voiture, nous passons devant les champs de vigne où le vin Sassicaia trouve son origine. Nous traversons des bois denses situés non loin du petit bourg de Bolgheri et, alors que la voiture tangue sur la route caillouteuse, nous montons vers le château de Castiglioncello, suspendu à quatre cents mètres au-dessus du niveau de la mer.
« Le château est fermé au public, mais il a joué un rôle important dans l’histoire de notre entreprise. C’est dans son sous-sol que Mario Incisa della Rocchetta a mené ses premières expériences pour créer un vin alors complètement inconnu », explique Carlo Paoli.

Jesper Storgaard Jensen

Bottone Radici

Dans le même numéro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *