Trévise : un hymne à la joie

Elle n’a pas de palais comme Venise, de cathédrales comme Padoue, ni de façades comme Vicence. Mais la ville traversée par le fleuve Sile est une oasis où triomphe l’art du savoir-vivre. L’auteur se souvient avec nostalgie des jours passés sur les collines et les rives du Piave avec le grand écrivain Giovanni Comisso, son ami et compagnon d’enfance.

Cino Boccazzi

Bottone Radici

Dans le même numéro