Pesto, spaghetti, polenta, zampone, tiramisù, pizza : comment sont-ils nés ? Les surprises des plats italiens qui ont conquis le monde.

Dal caffè all’espresso

Le café a fait son entrée en Europe en passant par Venise. La première personne à avoir cité le « noir breuvage », en 1573, fut Costantino Garzoni, alors ambassadeur de la Sérénissime à Constantinople.
Mais jusqu’à la fin du XIXe siècle, le café se buvait « à la turque », c’est-à-dire en infusion. C’est en Italie que furent inventées les différentes machines à percolateur : tout d’abord la cafetière napolitaine, au milieu du XIXe siècle, puis de grandes machines pour les bars et enfin, en 1933, la Moka Express Bialetti.
En réalité, la Victoria Arduino, qui avait déjà été brevetée en 1910, constitue le premier succès mondial de l’histoire des machines à café. Elle est le fruit de l’observation des chaudières des locomotives à vapeur : en effet, Pier Teresio Arduino, son concepteur, avait été engagé dans le génie ferroviaire.
Quant à Alfonso Bialetti, il a conçu sa Moka en observant sa femme en train de laver le linge. Elle utilisait un grand chaudron qui comportait au centre un tube injecteur avec, au bout, un pommeau qui arrosait le linge d’eau bouillante.
Pour finir, à Milan, en 1948, Alfonso Gaggia a mis au point, à Milan, la première machine pour l’expresso-crème, tel que nous le consommons aujourd’hui encore au bar.

Alessandro Marzo Magno, Daniele Venturoli / FS