Libri 81

Antonio Moresco

FABLE D’AMOUR

Traduction L. Lombard

éditions Verdier / 128 p. / 14 €

L’auteur est une figure majeure de la prose narrative contemporaine. Le récit commence, se construit, et s’achève comme une fable : un vieux clochard, arrivé au plus bas de la déchéance sociale et physique, entre cartons souillés et sacs en plastique, dont le seul ami est un fidèle pigeon, fait la rencontre de la « jeune fille merveilleuse » qui le sauve par amour. Mais dans cette fable, rien de mièvre, rien de gratuit ni de mécanique. Rien de prévisible non plus, mais une ouverture qui surprend et suscite stupeur et émerveillement.


2Paolo di Paolo

OÙ ÉTIEZ-VOUS TOUS ?

Traduction R. Temperini

Éditions Belfond / 140 p. / 17 €

Un roman de formation, lauréat du prix Mondello et du Superpremio Vittorini, plein de légèreté et de sérieux, de fraîcheur et de maturité, assorti d’une radiographie des années Berlusconi, vues à travers les yeux d’un étudiant italien. Un roman empreint de réalisme sur une époque plutôt défaitiste, qui raconte ce que la génération Berlusconi a vécu sous le règne du Cavaliere.


3Carla Gavioli

LE TEMPS PRÉCIEUX EST UN DIAMANT FAUX

Bilingue italien-français

Éditions Persée / 122 p. / 13,20 €

Avec la maturité, les convictions changent au sujet d’événements heureux ou de vérités que l’on croyait révélées. Le temps aussi évolue : il devient difficile, ingouvernable, absurde. Ce qui explique l’appellation de « poèmes cruels » pour ces textes récents. Pour le lecteur, les occasions d’être surpris, intrigué ou en désaccord sont nombreuses. Tout choix rationnel rend hommage à la vraie liberté. Ce recueil de poésie est structuré en trois volets qui passent du sérieux à l’ironie, de la mélancolie à la grâce retrouvée.


4Laurent Lasne

PIER PAOLO PASOLINI. LE GESTE D’UN REBELLE

Éditions Le Tiers Livre / 240 p. / 17 €

Passionnante biographie de Pasolini (1922-1975), sur fond de football et de politique. Créateur protéiforme et esprit libre, sorte de Socrate enragé contre la perte du sacré de la société de consommation, marxiste hérétique, il fut aussi un enfiévré de football. Si, dès sa jeunesse, le sport devint sa « consolation la plus pure », la pratique du ballon rond représenta surtout une sorte d’éden puisant à la même source que le mysticisme qui habite ses films. Pasolini contribua à changer le regard des intellectuels italiens sur le sens et la portée du football.


5Julien Sapori

II ÉTAIT UNE FOIS L’ITALIE DE MUSSOLINI

Éditions Anovi / 112 p. / 14 €

Ce livre n’est pas « une histoire » du fascisme, mais un recueil d’histoires sur le fascisme, de parcours personnels souvent contradictoires et parfois stupéfiants. Il ne s’agit pas de s’en souvenir pour s’émouvoir, mais de s’en souvenir pour comprendre. Car tous ces itinéraires, si différents et parfois antinomiques, nous font toucher du doigt l’extrême complexité de ce que fut l’Italie de Mussolini qui, à travers tant de drames, finit par aboutir à ce résultat durable et, peut-être, définitif dans l’esprit des Italiens : la mort de leur pays en tant que Nation.


6César Garçon, Pierre De Filippis

L’ITALIE DES JARDINS

Édition Ulmer / 224 p. / 39,90 €

Une immersion dans l’éternelle beauté des jardins italiens. Depuis les jardins de l’empereur Hadrien jusqu’aux dernières créations de Paolo Pejrone, les jardins d’Italie se lisent comme les pages d’une histoire ininterrompue de l’Antiquité à l’époque contemporaine. Ce livre fait la lumière sur les jardins les plus emblématiques et les plus émouvants. 250 illustrations des jardins parmi les plus beaux de la Péninsule et des textes qui permettent d’en comprendre les fondements historiques et culturels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *