De la fin de Première Guerre mondiale à l’élection de Sandro Pertini, de 1968 à l’entrée en vigueur de la Constitution, de la bande dessinée Tex Willer à la mort d’Aldo Moro: de tout cela nous parlerons cette année.

Il y a 70 ans, le 1er janvier 1948 entre en vigueur la Constitution de la République italienne. C’est la loi fondamentale de l’État italien, constituée de 139 articles, dont voici le premier : « L’Italie est une République démocratique, fondée sur le travail. La souveraineté appartient au peuple, qui l’exerce dans les formes et les limites de la Constitution ». Eh oui, les citoyens ! Que les citoyens passent avant l’État, cela semble presque une banalité. Ce devrait être ainsi dans une démocratie moderne, mais il a fallu livrer bien des batailles, pendant près d’un siècle, pour que cette vérité soit appliquée, et il est bon de s’en souvenir en cette année riche d’événements à commémorer. Il y a 80 ans, Adolf Hitler, triomphant, fait une visite officielle en Italie, du 3 au 8 mai 1938, accueilli par Benito Mussolini. Cette année-là a également été marquée par l’instauration des lois raciales approuvées par le régime.

Rocco Femia