Tout autour, les montagnes les forêts, les vallées, les châteaux. Et la neige, immaculée. Les skieurs, les animaux, les touristes.
Les gens de passage vont en France, d’autres s’attardent avec des jetons de casino. Au milieu, Aoste, avec ses murs pluriséculaires, ses ruelles, ses maisons et ses souvenirs. Sous la coupe des Français, puis du roi de Bourgogne qui la céda ensuite aux Savoie au XIe siècle. Ce n’est que plus tard qu’elle deviendra italienne. Elle fut d’abord baptisée Augusta Pretoria par les Romains qui lui ont léguée arches, routes, ponts et tours construites pour célébrer l’empereur Auguste. C’est de cette petite ville que débute notre voyage dans la Vallée d’Aoste, la plus petite région d’Italie.

Biagio Picardi

Pour lire la totalité de l’article abonnez-vous à la revue

Plus de publications

Né à Lagonegro, petite village de la Lucanie, Biagio Picardi se déplace à Milan après le diplôme de Sciences de la Communication et devient journaliste et commentateur sportif en écrivant pour Eurocalcio, Vero, Di Tutto, Extra et Stop. Dans ses 15 ans de carrière, il a été collaborateur avec plusieurs revues (Focus Storia, Donna Moderna, Playboy) et il a ainsi interviewé des personnage de hautes niveau comme Giulio Andreotti et Alda Merini, Marcello Lippi et Giorgio Bocca, Steve McCurry et Pippo Baudo.