Gino Strada, fondateur d’Emergency*, 10 millions d’êtres humains soignés en 26 ans d’activité, en première ligne de l’épicentre du Covid 19, a donné la réponse qu’il fallait hier soir, au journalsite Bruno Vespa à tous les misérables qui, ces dernières semaines, ont demandé où étaient les ONG. Il l’a fait à sa manière, sans même le mentionner.

« En ce moment – a-t-il dit – il y a ceux qui agissent et ceux qui parlent. Celui qui fait cherche à aider. Celui qui parle très souvent parle trop, surtout si c’est un journaliste. S’il veut savoir ce que fait Emergency ou n’importe quelle autre ONG, il suffit d’un coup de fil ou de se rendre sur ’Internet. Ce qui me semble le plus important, c’est de comprendre que la santé, la médecine, le traitement des personnes, comme le devoir de l’État, ne peut être qu’une SANTE PUBLIUE GRATUITE. On ne peut pas tirer profit de la souffrance des autres. »

Un géant de notre temps. Oui, un géant.

* Emergency est une ONG fondée par le chirurgien de guerre italien Gino Strada. C’est une association humanitaire internationale qui s’occupe aussi de la rééducation des victimes de la guerre et des mines terrestres. Emergency fournit une aide médicale dans des zones de guerre ou de grande pauvreté (Irak, Afghanistan, Soudan, Sierra Leone, Cambodge, République centrafricaine) et aux migrants dans sa clinique italienne à Palerme.