Livres n° 60

Pascal Corazza

Voyage en Italique

Éditions Transboréal 
224 pages / 14,90 €

À l’âge de 30 ans, le narrateur éprouve le désir de renouer avec ses origines, occultées par un secret de famille. Ses grands-parents vivaient en Vénétie jusqu’à l’avènement de Mussolini, qui déclencha leur exil en France, dans le vignoble bordelais. Pour retracer leur histoire, il explore les archives des bibliothèques et des paroisses de Gironde avant d’entreprendre le voyage en Italie. C’est à un retour sur lui-même et sur sa famille que nous convie Corazza, une enquête au rythme haletant d’un roman policier dont tous les détails, pourtant, sont réels. À travers cette épopée familiale se révèle la grande histoire de la diaspora italienne en France.

 


v_agenda-01-libri-02Roberto Scarpinato, Saverio Lodato

Le retour du prince

Éditions La Contre Allée 
336 pages / 22,30 €

Ce n’est pas une énième histoire de la mafia mais une histoire du pouvoir auquel le juge Scarpinato est systématiquement confronté dans son travail. Mené par Saverio Lodato, cet entretien offre une lecture originale de l’histoire contemporaine de l’Italie marquée par la criminalité du pouvoir. Un regard lucide sur les coulisses de l’Histoire, où la politique se façonne et les lois sont ployées selon les intérêts. Mémoire historique de la justice anti-mafia, Roberto Scarpinato a instruit des procès majeurs concernant les alliances entre la mafia et la classe politique et économique italienne. Il vit sous escorte depuis plus de 20 ans. Captivant comme un roman, cet ouvrage pointu a remporté un vif succès en Italie.

 


v_agenda-01-libri-03Paolo Di Stefano

Tous contents

Éditions Métropoli 
320 pages / 24,10 €

Un homme vide ses comptes et part à la recherche de sa mémoire perdue, laissant femme et enfants. Il quitte Milan pour la Sicile, où il a passé une partie de son enfance dans un orphelinat. Arrivé à Messine, Nino Motta s’inscrit à l’hôtel comme journaliste, sous un faux nom. Alors commence une enquête dans la Sicile de son enfance, une terre sauvage et belle, mafieuse et violente, où la loi du silence fait disparaître les crimes. Il prend contact avec ses anciens camarades d’orphelinat pour essayer de démêler l’histoire de sa vie qu’un traumatisme a effacée. Son parcours s’illumine lorsque Simona, serveuse de son hôtel, entre dans sa vie, le démasque et part avec lui dans ce voyage à travers son passé.

 


v_agenda-01-libri-04Marta Morazzoni

La note secrète

Actes Sud 
304 pages / 22,50 €

Milan, 1736. Paola Pietra, religieuse malgré elle, découvre, grâce au chant et à sa sensualité, un autre monde et sa propre liberté. Sir John Breval, diplomate anglais, tombe amoureux de cette voix qui franchit les grilles de l’église. Avec la complicité de sa maîtresse de chant, Paola s’enfuit et retrouvera l’homme qu’elle aime. Le personnage a réellement existé, et les grandes lignes de son histoire sont authentiques, mais le livre est aussi une fiction qui joue consciemment avec les codes du roman d’amour et du roman d’aventures. Utilisant sa grande connaissance de l’époque, Marta Morazzoni trace le portrait d’une femme libre et indépendante, qui ne peut concevoir le bonheur dans le mensonge.

 


v_agenda-01-libri-05Francesca Melandri

Eva Dort

Gallimard 
393 pages / 24 €

Au cours de son voyage du Tyrol du Sud à la Calabre, Eva voit défiler son histoire et celle de sa mère Gerda, fille-mère qui a fait carrière dans un grand hôtel avant de rencontrer Vito, sous-officier en garnison. Eva se remémore aussi le destin du Haut-Adige, passé en 1919 de l’Empire austro-hongrois défait à l’Italie, que Mussolini essaya d’italianiser de force et qui obtint de Rome un statut d’autonomie mettant fin aux actions terroristes et évitant une probable guerre civile. Si sa région a finalement connu la paix et la prospérité, Eva, héritière innocente d’un amour impossible, a dû grandir sans Vito qu’elle veut à présent retrouver avant qu’il ne soit trop tard. Un récit bouleversant.

v_agenda-01-libri-06Marco Malvaldi

Le mystere de Roccapendente

Christian Bourgeois Éditeur 
224 pages / 15 €

Situant son intrigue en 1895, quelques décennies seulement après l’unité italienne, Marco Malvaldi signe un roman policier dans les règles de l’art. Il dresse le portrait passionnant d’un pays en pleine mutation et établit des parallèles troublants entre l’Italie de la fin du XIXe siècle et l’Italie berlusconienne. Tous les éléments du crime en chambre close sont réunis dans ce roman savoureux à plus d’un titre car son héros n’est autre que Pellegrino Artusi, l’auteur de La science en cuisine et l’art de bien manger (1891), ouvrage fondateur de la tradition gastronomique italienne.