Libri n°76

Rodolfo Calamandrei

LES FALAISES DE SAN LAZARRO

Trad. C. Carraud / Éditions Conférence / 152 p. / 24 €

Ce livre propose la description amusée des activités déployées par l’auteur, il y a près de cent ans, pour transformer les falaises sur lesquelles s’achève sa propriété de campagne à Montepulciano, au cœur de la Toscane, en une sorte de jardin anglais, gageure qui donne lieu à un récit humoristique plein de fraîcheur. Le lecteur y trouvera le portrait précieux d’un moment et d’une région d’Italie, mais aussi celui d’une secrète mélancolie typique de l’âme toscane, exprimée avec la pudeur de l’humour.


libri_2Silvia Avallone

MARINA BELLEZZA

Trad. F. Brun / Éditions Liana Levi / 544 p. / 23 €

Dans une vallée aux confins de l’Italie. Pour Marina, vingt-deux ans, un corps et une voix de déesse, le futur se joue résolument ailleurs. Sur les plateaux de télé. Pour Andrea, fils d’une famille de notables, l’Eldorado est à portée de main. Dans la ferme d’alpage de son grand-père. Mais les rêves de ces deux héros contemporains se cognent à l’amour impossible qui les unit depuis l’adolescence. Silvia Avallone se montre incroyablement douée pour cerner les failles de notre époque et les doutes de sa génération. Avec une profonde empathie pour ses personnages, elle compose un deuxième roman fougueux autour des thèmes de l’enracinement et de l’abandon.


libri_3Mauro Covacich

TRIESTE SOTTOSOPRA TRIESTE SENS DESSUS DESSOUS

Trad. G. Gellini / Édition bilingue / Édition Le Jardin d’Essai / 89 p. / 12 €

Un essai qui se compose de quinze promenades descriptives dans la ville natale de l’auteur. Elles peuvent apparaître comme des reportages à l’attention de touristes, mais elles sont colorées par une fraîcheur enfantine et en même temps par l’objectivité d’un regard malicieusement sentimental.

 


libri_4Renata Ada-Ruata

BATTISTA REVENAIT AU PRINTEMPS

L’Aube éditions / 352 p. / 23 €

Titto et Neto partagent une même tendresse pour Ghitta, leur grand-mère. Un même attachement à leur village, perdu dans les montagnes du Piémont italien. Une même admiration pour le maître d’école, qui n’a de cesse de les voir s’ouvrir au monde. De mêmes émois amoureux avec la fantasque Angiolina. Et un même travail saisonnier, qui les conduit chaque année dans la vallée avec leurs aînés alors que l’Histoire gronde, sous la montée du fascisme dans une Italie divisée.


libri_5Joseph Aromatario

VENISE OU FLORENCE – RÉCITS DES ITALIENS DE FRANCE

Éditions Publibook / 96 p. / 13,95 €

Les nouvelles de Joseph Aromatario portent la mémoire de l’Italie. Mais une mémoire qui ne serait pas vaporeuse ou approximative ; plutôt vibrante de bruits, d’odeurs, de goûts, de détails et de sensations qui font de ce recueil une œuvre à la nostalgie singulière, jamais submergée par la tristesse, toujours prometteuse de retrouvailles. Et c’est même un chant des origines, de la culture et de l’art de vivre d’outre-Alpes que compose et nous transmet l’auteur avec cet ouvrage où s’exprime toute la force de l’identité italienne.


libri_6Giuliano Montaldo, Caterina Taricano

UN MARZIANO – GENOVESE A ROMA

Felici Editore / 200 p. / 13,50 €

Con la mente di chi ha vissuto un’intera vita nel cinema, Giuliano Montaldo, regista di Sacco e Vanzetti e L’Agnese va a morire, plasma i ricordi già in immagini, sequenze già scritte di fronte alle quali si dovrebbe soltanto gridare “Motore. Azione”. Caterina Taricano, giornalista e saggista, restituisce questo materiale a una linea temporale che segue tanto la carriera del regista quanto gli anni d’oro del cinema italiano, in una narrazione piena di afflato, più romanzesca che saggistica.

Dans le même numéro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *