Le rêve d’un spectacle ou le spectacle d’une rêve !

L’année 2015 s’est terminée, il faut le dire, plus tragiquement encore qu’elle n’avait commencée.

Pour cela j’ai envie de vous confier un rêve qui est aussi un défi. Beaucoup parmi vous ont entendu parler du spectacle « ITALIENS quand les émigrés c’était nous » produit par la revue RADICI et interprété par le Gruppo INCANTO. Je suis même sûr que nombreux parmi vous ont eu la joie d’assister à une de ces 60 représentations en France. Un spectacle aux valeurs universelles de solidarité et fraternité, un tableau émouvant et historique d’une épopée migratoire (celle de 27 millions d’Italiens), qui reste un cas unique dans l’histoire de la modernité.

Et bien j’ai un rêve : que ce spectacle puisse prendre les milles chemins de l’Europe et mettre à jour la géographie humaine et l’identité de notre Vieux Continent, où réside, malgré tout, l’espérance commune de millions de gens déçus par ce qu’il est devenu.

En cette époque où la politique décline, je crois que la culture et l’art ont un devoir supplémentaire envers leurs pays : ils doivent assumer la responsabilité de montrer une voie pour sortir de ce bourbier afin de relancer la fraternité.

Nous souhaitons que les capitales européennes en voyant ce spectacle puissent finalement comprendre que c’est normal de se mettre en route. Que c’est normal et juste de fuir la faim et la pauvreté lorsque ces droits fondamentaux ne sont pas assurés dans son propre pays, sans parler de la guerre et du manque de liberté.

Et qu’il n’est pas nécessaire d’être fasciste pour faire respecter les lois. Voyons.

Montrer ce spectacle partout en Europe afin que la politique non seulement n’admettrait plus l’intolérance et la peur de l’autre, mais refuserait aussi le triste spectacle de la haine et de la duplicité.

Il serait bien que notre rêve, chers amis, puisse trouver en vous des acteurs supplémentaires, des gens poussés par la force de la connaissance et qui ose le risque de la vérité, sans ni patrons ni anges gardiens.

C’est pour cela qu’après plus de 60 représentations en France je voudrais vous demander de nous aider à proposer « ITALIENS quand les émigrés c’était nous » partout en Europe.

Car le repère de ce spectacle n’est pas la géographie, avec ses frontières, mais une foi en l’homme et dans une loi égale pour tous.

Où le vivre commun fait appel à la contribution de chacun pour ne pas laisser personnes sur le carreau.

Car dans une Europe normale, on ne devrait même pas se poser la question d’aider ou pas ceux qui ont été moins avantagés par la géographie politique.

Notre histoire d’Italiens émigrés nous le rappelle sans cesse.

Nous avons, certes, fait fortune hors de notre pays, mais nous avons aussi été traités de tous les noms et nous ne le méritions pas, même si parfois nous avons pris de mauvais départs là où nous sommes arrivés.

Il est plus que jamais nécessaire de se réapproprier nos vies grâce à une culture qui doit être non seulement notre point de repère mais une boussole qui pousse la politique et l’économie à réaliser les bons choix.

L’art et la culture sont là pour nous le rappeler.

L’époque où nous vivons, même si elle est un terrain idéal pour les vendeurs de fumée, les pourvoyeurs de bêtises vendus au kilos, est aussi l’époque de tous ceux qui croient à l’unité de notre continent, qui croient au respect de certaines valeurs et qui s’engagent à les vivre au quotidien.

Voilà chers amis le défi que Je voudrais vous proposer avec mes amis de GRUPPO INCANTO.

Nous avons reçu de demandes d’information de partout. N’hésitez pas à vous mobiliser autour de ce spectacle en France, en Italie, en Belgique, au Luxembourg… PARTOUT. Rassemblez-vous et vérifiez autour de vous, dans vos villes, dans vos quartiers, la possibilité de proposer ce spectacle unique, riche d’une vérité humaine et constructive, pour une Europe plus solidaire et fraternelle.

The following two tabs change content below.
Rocco Femia
Rocco Femia, éditeur et journaliste, a fait des études de droit en Italie puis s’est installé en France où il vit depuis 20 ans et où il a effectué une spécialisation en droit et un Master en communication. Il est fondateur et directeur de la publication du magazine RADICI. Il a à son actif plusieurs publications et de nombreuses collaborations avec des journaux italiens et français. Livres écrits: A cœur ouvert (1994 Nouvelle Cité éditions) Cette Italie qui m'en chante (collectif - 2005 EDITALIE ) Au cœur des racines et des hommes (collectif - 2007 EDITALIE). ITALIENS 150 ans d'émigration en France et ailleurs - 2011 EDITALIE). ITALIENS, quand les émigrés c'était nous (collectif 2013 - Mediabook livre+CD)
Rocco Femia

Derniers articles parRocco Femia (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *