Remon Karam avait quatorze ans quand il est arrivé en Italie depuis l’Égypte. Il en a aujourd’hui vingt-trois, il a obtenu son diplôme universitaire et veut devenir ambassadeur.

Cent-soixante. C’est le nombre d’heures passées au milieu de la mer. Cent-soixante heures, serré au milieu d’enfants bercés par leurs mères désespérées qui ne parviennent pas à calmer leur peur, d’adultes et de personnes âgées frigorifiés qui prient chacun leur Dieu, tandis que l’espoir de réussir s’éloigne toujours plus et grandit la peur de ne pas atteindre une terre sûre et libre. Il s’appelle Remon Karam. Il n’avait que quatorze ans quand il a quitté son pays, l’Égypte. C’était le 6 juillet 2013.

Rocco Femia, éditeur et journaliste, a fait des études de droit en Italie puis s’est installé en France où il vit depuis 30 ans.
En 2002 a fondé le magazine RADICI qui continue de diriger.
Il a à son actif plusieurs publications et de nombreuses collaborations avec des journaux italiens et français.
Livres écrits : A cœur ouvert (1994 Nouvelle Cité éditions) Cette Italie qui m'en chante (collectif - 2005 EDITALIE ) Au cœur des racines et des hommes (collectif - 2007 EDITALIE). ITALIENS 150 ans d'émigration en France et ailleurs - 2011 EDITALIE). ITALIENS, quand les émigrés c'était nous (collectif 2013 - Mediabook livre+CD).
Il est aussi producteur de nombreux spectacles de musiques et de théâtre.